Search
  • LilyPED

Certains enfants sont des pissenlits et d'autres des orchidées

Updated: Oct 14, 2019


Je voulais continuer un peu la réflexion sur le développement atypique de certains enfants. « Atypique » veut dire différent de ce qui est considéré « normal ». Ce n’est pas pire ou meilleur, c’est simplement différent. La perception, le traitement d’information et l’apprentissage se font d’une autre manière. Leur cerveau est « connecté différemment ». Je parle ici (il s’agit) des enfants anxieux, TDAH, TSA, troubles d’apprentissage, trouble de la modulation sensorielle, la douance, etc. D’ailleurs « enfants connectés différemment » est le nouveau terme non-scientifique, utilisé de plus en plus pour décrire l’ensemble de ces enfants.

La plupart des enfants peuvent s'épanouir dans tous les environnements, comme les pissenlits. Tandis que les enfants « atypiques » sont plutôt des orchidées, ils ont besoin des conditions les plus favorables pour fleurir. C’est à nous d’assurer ces conditions.

Que veut dire « connecté différemment »?



Le mot qui revient régulièrement quand nous décrivons ces enfants c’est « TROP ». Ils sont trop intenses, trop sensibles, trop difficiles … tout est trop avec eux. Ils vont avoir des difficultés là où d’autres enfants vont naviguer avec confiance. Contrairement à la déficience physique, leurs difficultés sont souvent invisibles, difficile à percevoir et à reconnaître de l’extérieur. Ils ne comprennent pas toujours les consignes verbales, ont de la difficulté à se concentrer et exécuter certaines tâches. Ils peuvent rechercher de la stimulation sensorielle en excès (outrance) ou au contraire l’éviter à tout prix. Leurs comportements sont souvent imprévisibles, teintés de réactions démesurées pour des situation anodines à nos yeux. Ils ont de la difficulté à exprimer leurs besoins malgré parfois un vocabulaire sophistiqué. Presque sans exception, tous ces enfants vivent de l’anxiété importante qui se manifestent sous différentes formes.

Ces enfants ont besoin de plus d’attention, plus d’effort, plus de temps et de ressources pour réaliser leur potentiel. Nos méthodes éducatives conventionnelles ne sont pas adaptées pour répondre à leurs besoins. Comme nous ne pouvons pas faire rentrer des carrés dans des ronds. Vous êtes des éducatrices/éducateurs dédié(e)s, passionné(e)s par votre travail, mais sans les outils, les connaissances et les formations, vous vivez de l’incertitude, de la frustration et un sentiment de manque de compétence auprès de ces enfants.

UN ENFANT SUR CINQ EST CONSIDÉRÉ ATYPIQUE

C’est une réalité qui est là pour rester. Vous allez avoir au moins un enfant « orchidée » dans votre groupe mais, selon mon expérience, le ratio est encore plus élevé. La première chose à faire est de garder notre ouverture d’esprit. Il faut sortir de nos zones de confort, de nos rigidités, et accueillir ces enfants comme ils sont. Nous devons changer nos lunettes et regarder les choses de leur perspective afin de pouvoir comprendre et répondre à leurs besoins. Trois mots clés à retenir : curiosité, créativité et persévérance.






33 views
Subscribe to newsletter

514.473.8277

  • Grey Facebook Icon

©2018 by LilyPED.